La Casa de Dom Inácio, un creuset pour le passage de l'ancien au nouveau

 

Emoji Renouvellement de notre invitation pour le voyage entre femmes du 10 au 23 février 2019 Emoji

                                                                                       

Un contexte de crise 

 

Il y a plusieurs mois, Aude et moi avons eu à coeur de proposer un voyage entre femmes à la Casa de Dom Inácio, au Brésil, pour février 2019. Nous avions l'intuition que ce lieu, porteur de puissantes énergies de guérison, pourrait être allié à la force intrinsèque du cercle de femmes et qu’ainsi, l'intention commune de guérir le féminin blessé en nous et de nous ouvrir à l'essence féminine et tous ses aspects, pourrait être magnifiée. 

   

Début décembre, nous sommes tous sous le choc car médium Joao, qui travaille à la Casa de Dom Inácio, est accusé d'abus sexuels pour être ensuite arrêté et emprisonné dans l'attente d’un procès. Mon départ pour Abadiania est concomitant à ces événements. J’atterris donc au milieu du chaos. S’ensuit une dizaine de jours de tumulte intérieur, à l’écoute de mes émotions, de ma guidance intérieure, et avec l’intention de me laisser traverser par l’action juste face au raz de marée. Etonnament, je me sens parfaitement à ma place sans jamais le moindre doute à ce sujet. Je suis également surprise d’éprouver, au milieu de la colère et de la tristesse, une grande joie et une exaltation pétillante, supportées par plus grand que moi.

 

S’engage cependant un processus intérieur de remise en question par rapport à l’accompagnement que je propose à Abadiania, et notamment par rapport à la légitimité de proposer un voyage entre femmes pour guérir le féminin blessé ! Quel paradoxe ! La volonté de tout annuler à parfois bien présente, mais une petite voix me murmure d’attendre...

 

L’opportunité de la crise 

 

Avant toute chose, je ressens de la compassion pour toutes celles et tous ceux qui ont souffert et qui souffrent de ce qui se joue à la Casa de Dom Inácio.

 

Ensuite, je perçois très vite que cette lame de fond qui semble tout balayer est une grande opportunité et participe au passage nécessaire et planétaire d'un ancien paradigme à un nouveau emprunt de plus d'Amour et de conscience. Pour moi, il est clair que cette transition se fera tout d’abord par l’émergence des valeurs du féminin sacré et par l’intégration en chacun, femme et homme, de ces aspects féminins. 

 

Ce shift inéluctable d’un monde à un autre est avant tout à vivre intérieurement. Est aussi venu le temps de se tourner vers le centre de notre cœur pour y trouver notre propre maître intérieur et notre connexion directe au divin.

 

Et la beauté de tout cela, c’est qu’effectivement, aujourd’hui, Abadiania et ses énergies immanentes semblent constituer plus que jamais un berceau favorable pour l’accueil de cette transformation intérieure et un lieu sur la planète catalyseur de ce renouveau.

 

De l’émergence du féminin 

 

Cette vision, je la partage avec de nombreuses personnes, qui sont à Abadiania tout comme moi, et qui ressentent le moment comme incroyablement précieux et prometteur. 

 

Tout pousse vers cela... Ça entonne le chant de la fin de ce qui était tu et réprimé, ça commence à danser l’énergie de vie, ça vibre depuis un coeur de plus en plus ouvert. Ça nous amène aussi à visiter nos ombres, à rencontrer d’autant plus les parts cachées qu’on juge comme trop sombres, à les accueillir et les embrasser avec Amour.

 

Ma croyance est que chaque personne présente à Abadiania aujourd’hui n’est certainement pas ici par coïncidence et que beaucoup, dont de nombreuses femmes, sont présents pour participer à l’avènement du féminin. 

 

Bienvenue aux femmes du 10 au 23 février 2019 :-) 

 

Dans ce contexte très particulier et délicat, où les énergies se posent doucement, nous renouvelons notre invitation à vous, femmes, soeurs, pour un merveilleux voyage.

 

Abadiania est un giron propice d’après tempête, où du sol détruit est prête à renaître la vie, comme le phoenix de ses cendres, sous une forme nouvelle et auspicieuse. 

 

Quelle joie que ce moment où l’eau, le feu et le vent ont fait un travail de nettoyage avec toute leur force purificatrice en chassant les engorgements, brûlant les vieux schémas, balayant les rigidités, … et où la terre est prête à accueillir les nouvelles créations. Tout est nu, neuf et n’attend que nous. Le vivant appelle nos mains de sorcières, nos coeurs débordants de mère et notre verbe de prêtresse, il nous appelle à nous relever et à marcher. 

 

Une porte s’est ouverte avec fracas et nous convie à entrer dans un royaume vivant aux multiples possibilités. Avant tout, il nous est offert de pénétrer dans le royaume de notre propre vérité, d’y voir et d’y panser les plaies, d’y accueillir sans jugement, dans les miroirs qui s'offrent, ce que jamais jusqu’ici nous étions prêtes à regarder, pour enfin exprimer ce qui veut s'offrir. 

Je précise donc que la Casa de Dom Inácio est ouverte et tous les soins sont accessibles comme auparavant (hormis les opérations visibles qui étaient réalisées par Joao incorporé par une Entité de lumière). Des opérations spirituelles invisibles peuvent être reçues également, mais plus sur prescription de Joao incorporé par une Entité. L'énergie actuelle est extrêmement puissante et les Êtres de lumière oeuvrent plus que jamais à la Casa !

 

Alors aujourd’hui, si vous vous sentez appelée pour ce grand voyage soutenu par les Êtres de lumière, tant pour vous que pour toutes les femmes et tout le féminin, venez ! Venez nous rejoindre, à Abadiania, du 10 au 24 février.

   

Ne tardez pas à me contacter pour plus d'infos! C’est tout bientôt 😊

 

PS : Merci de diffuser si vous sentez que certaines personnes pourraient être touchées par cet appel 

 

Christelle Perpète Emoji